Traitement de l'hyperhidrose

Recherchez Traitement de l'hyperhidrose près de chez vous sur Treatwell
Nous nous sommes tous déjà retrouvés en nage après un entraînement intensif, ou par un après-midi de forte chaleur en été. Mais, pour certains, la transpiration est un problème permanent. Si vous estimez que votre transpiration est excessive, ces quelques conseils peuvent vous aider.

Késako ?

Il existe plusieurs types de traitements. Tout d’abord, l’ionophorèse, cette technique utilise un courant faible pour bloquer le fonctionnement normal des glandes sudoripares, ces glandes qui sécrètent la sueur. Suivant la région qui pose problème, cela implique de mettre vos pieds et vos mains dans un récipient d’eau, ou de placer une surface de contact humide sous chacune de vos aisselles. Outre atténuer les rides, les injections de botox peuvent aussi bloquer l’influx nerveux vers les glandes sudoripares. Et si ces solutions ne vous permettent pas de venir à bout de vos soucis, vous pouvez opter pour la chirurgie. Dans le cas présent, de petites incisions sont pratiquées sur les côtés de la poitrine, afin de couper les nerfs qui contrôlent la transpiration. Dans les cas plus avancés, il est aussi possible de retirer complètement les glandes sudoripares.

À savoir

  • Évitez les aliments épicés et l’alcool, ainsi que les vêtements trop serrés ou en matières synthétiques pour atténuer les symptômes.
  • Vous pouvez aussi vous faire prescrire des antisudorifiques qui remplaceront votre déodorant. Parlez-en à votre médecin afin de vous aider à moins transpirer.
  • Les personnes qui envisagent la chirurgie doivent savoir qu’il est possible que l’hyperhidrose se déplace sur une autre partie du corps après l’intervention.

Côté science

La transpiration est une réaction naturelle du corps lorsqu’il s’échauffe. Une fois le corps refroidi, les nerfs qui contrôlent la transpiration sont inhibés. En cas d’hyperhidrose, les glandes sudoripares fonctionnent en permanence. Il existe deux types d’hyperhidrose : l’hyperhidrose primaire, qui affecte les mains, les aisselles, le visage et les pieds sans raison apparente, et l’hyperhidrose secondaire, qui touche une région plus vaste et peut être causée par un trouble médical ou un traitement médicamenteux. Si vous n’êtes pas sûr du type d’hyperhidrose que présentent vos symptômes, mieux vaut consulter votre médecin.


Partagez cet article